Evènements à venir

No upcoming events for today

Calendrier
août 2020
L M M J V S D
« Déc    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Blog

BRONCHIOLITE
BRONCHIOLITE

LA BRONCHIOLITE

 

Tout le monde connaît cette vilaine pathologie qui sévit en période hivernale (septembre à mars).

 

Quelques mots pour expliquer cette maladie :

 

La bronchiolite est une infection virale aiguë contagieusequi touche les bronchioles (petites bronches) des nourrissons et des jeunes enfants. C’est une affection bénignemalgré des symptômes impressionnantscomme la toux, une respiration rapide et sifflante.

 

Elle est due à un virus, le plus souvent le Virus Respiratoire Syncytial (VRS). Il est responsable d’une inflammation des parois des petites broncheset d’une augmentation des sécrétions.Ce provoque un phénomène d’obstruction.

 

Le virus se transmet par :

  • La salive
  • Les éternuements
  • La toux
  • Le matériel souillé par celui-ci
  • Les mains

 

 

Les symptômes :

 

Après l’apparition d’un rhume petit à petit une toux sèches’installe puis une gêne respiratoire avec une respiration rapide et sifflante. Il peut y avoir un battement des ailes du nez.

 

Ses symptômes disparaissent en 8 à 10 jours et la toux peut persister jusqu’à 15 jours.

 

Les bébés de moins de trois mois ou les nourrissons fragiles (naissance prématurée…) demandent une surveillance attentive car ils sont plus fragiles.

Pour eux il est indispensable de consulter rapidement le pédiatre.

 

Selon la gravité il est possible que votre enfant ait besoin d’être hospitalisé.

 

 

Pour lutter contre la bronchiolite le seul traitement préventif est le LAVAGE DU NEZ

Stop à la théorie !!!! Place à la pratiqueè

 

 

Source : https://www.ameli.fr/guadeloupe

NOEL

Noël souvent associé aux cadeaux,à la festivité, à une fête religieuse est aussi ” LA  fête des enfants” par excellence et c’est une merveilleuse occasion à saisir pour apprendre le partage et la joie d’être en famille.

Quelle joie pour les enfants de participer aux préparatifs de la Fête de Noël ! Une complicité peut se créer et de merveilleux souvenir.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le gâteau au yaourt
Le gâteau au yaourt

Recette pour 6 personnes

Ingrédients

  • 1 yaourt
  • 2 pots de sucre
  • 3 pots de farine
  • 3 œufs
  • 2 sachets de levure
  • 2 sachets de levure
  • 2 pots d’huile
  • Essence vanille
  • Cannelle, muscade
  • Zeste de citron râpé

Préparation du gâteau

NB : Le pot de yaourt vous servira de mesure pour le sucre, la farine et l’huile.

Le gâteau au yaourt fait partie des recettes de gâteaux les plus simples à réaliser, de plus, pour beaucoup d’entre nous, il nous rappelle les bonnes patisseries maison de notre enfance…

C’est, en outre une recette aussi économique que délicieuse… Commençons !

  1. Mettez votre four à préchauffer à 180°
  2. Pour commencer, versez tout d’abord le yaourt dans un saladier, ensuite nettoyez-le pour que les ingrédients suivants n’y adhèrent pas de trop.
  3. Ajoutez le sucre et les œufs, mélangez énergiquement afin d’obtenir un mélange blanchâtre.
  4. Ajoutez l’huile, la farine, la levure et les arômes, mélangez jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
  5. Enfin, versez votre pâte dans un moule beurré et enfournez pendant 35 mn.

Astuce :

Pour vérifier la cuisson de votre gâteau, plantez-y un couteau, si la lame en ressort sèche, c’est qu’il est cuit 😉
Bonne dégustation !

La gastro-entérite

Les symptômes

La gastro-entérite est une infection du système digestif qui cause nausées, vomissements, crampes abdominales et diarrhée. Dans la majorité des cas, elle est de courte durée. Les symptômes surviennent rapidement et disparaissent généralement au bout de 1 à 3 jours.

La gastro-entérite a de multiples causes. Il peut s’agir de différents virusbactéries ou autres micro-organismes qui se transmettent principalement par les mains, l’eau et les aliments contaminés. L’intensité et la durée des symptômes varient selon la cause.

Chez le nourrisson :

  • Des signes de déshydratation
  • Crampe douloureuse au ventre.
  • Une léthargie ou un sommeil excessif (il est difficile de réveiller le bébé).
  • Des vomissements et/ou selles .
  • Une fièvre supérieure à 38,5 °C .
  • Manque d’appétit

Globalement, il est conseillé de consulter un medecin pour tout enfant présentant une diarrhée aiguë/gastro-entérite, avec ou sans vomissements. Il vous dira alors, en fonction des symptômes, du contexte et de son état d’hydratation ou encore de sa tolérance aux aliments si vous pouvez essayer une réhydratation par voie orale à la maison à l’aide de sachets de réhydratation.

Comme pour l’adulte, la consultation devra être faite de toute urgence en cas de présence de sang ou glaires dans les selles, de fièvre élevée, d’altération de l’état général ou d’apathie, de signes de déshydratation (absence de larmes, diminution de l’excrétion d’urine…), qui nécessitera une réhydratation par voie intraveineuse à l’hôpital.

Mode de transmission

La gastro-entérite se contracte par l’une ou l’autre des deux voies suivantes :

Par intoxication alimentaire (gastro-entérites bactériennes surtout). La consommation d’aliments ou d’eau contaminés par des germes peut causer une gastro-entérite. Les aliments qui en véhiculent le plus souvent sont, par ordre d’importance, les fruits de mer, les fruits et les légumes mal lavés, la volaille, le bœuf et les œufs.

Par contact avec une personne ou un objet contaminé (gastro-entérites virales surtout). C’est la voie dite « oro-fécale ». On peut contracter la maladie si, après avoir touché une personne contagieuse ou des objets ou surfaces contaminés, on porte les mains au visage ou on prépare un repas sans s’être bien lavé les mains. Une personne atteinte est contagieuse à partir du moment où les symptômes commencent et jusqu’à environ 48 heures après leur disparition.

 

Mesures à prendre

  • L’hygiène: lavage des mains après chaque évacuation et avant les repas, éviter de partager des objets de toilette et des couverts, désinfecter les toilettes et lavabos.
  • Prévenir la déshydratation : boire beaucoup d’eau.Pour les adultes, il faut boire plus que d’habitude (au moins deux litres par jour) en privilégiant des boissons contenant du sucre et du sel pour compenser les pertes, sous forme d’eau sucrée, de tisanes, d’eau minérale, de bouillons de légumes.Il est préférable de boire souvent et par petites quantités, surtout s’il y a des nausées ou vomissements associés. Dans ce cas, l’ingestion de sucre est important pour éviter une cétose (manque de sucre) à cause du jeun.
  • S’il existe une fièvre, elle est le plus souvent modérée et disparaît spontanément.
  • Côté alimentation, il convient de préférer des aliments salés et riches en sucre et sans résidus comme les pâtes, le riz, des carottes cuites et des biscuits salés. Les fruits et légumes crus ainsi que les boissons glacées sont à éviter. Là encore, il faut manger de petites quantités à intervalles courts jusqu’à l’amélioration des symptômes et/ou la reprise de la tolérance à une alimentation normale.
  • Eviter la collectivité pour ne pas contaminer les autres.

 

L’Allaitement maternel
L’Allaitement maternel

POURQUOI ALLAITER ?

Pour l’enfant, le lait maternel :

✹Est parfaitement digéré́ et adapté au bébé.

✹Contient tous les nutriments nécessaires à la maturation et au développement optimal de l’organisme.

✹Diminue certaines infections, grâce à ses anticorps :gastro-entérite, otite, bronchiolite, infection des voies respiratoires. Ces maladies sont moins fréquentes,diminuées en intensité et en durée, d’autant plus que l’allaitement est long (6 mois, 1 an, 2 ans et plus).

✹Diminue le risque d’allergies, surtout si l’allaitement est exclusif pendant au moins 6 mois.

✹Diminuerait le risque de carie dentaire, d’obésité, de diabète.

✹Permet un apprentissage du goût en fonction de l’alimentation maternelle et un meilleur développement maxillo-facial et bucco-dentaire.

Pour la Maman, l’allaitement :

✹Permet à l’utérus de reprendre sa position rapidement et diminue les saignements.

✹Plus l’allaitement est long, plus le risque de cancer du sein et de l’ovaire diminuerait. Le risque d’ostéoporose serait limité.

✹Favoriserait la perte du poids pris pendant la grossesse.

 

 

 

POUR LA RELATION MERE-ENFANT :

L’allaitement contribue à de nombreux avantages psycho-affectifs, il renforce les liens entre la mère et son bébé.

Il favorise l’attachement entre la mère et le nouveau-né et ainsi tisse des liens durables.

La mère est plus attentive aux besoins de son enfant et celui ci se sent en sécurité, bien au chaud lors de la tété.

 

QUE DIT Les ORGANISATION DE LA SANTE CONCERNANT L’’ALLAITEMENT?

PNNS (Programme National Nutrition Santé) :
« Le lait maternel est recommandé de façon exclusive jusqu’à 6 mois.

Il est recommandé d’allaiter, même pour une courte période : votre enfant profitera déjà des bénéfices du lait maternel. »

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande vivement l’allaitement au sein exclusif pendant les six premiers mois suivant la naissance. De six mois à deux ans, voire plus, l’allaitement doit êtrecomplété par une autre alimentation .
« Le lait maternel est l’aliment idéal pour les nouveau-nés et les nourrissons. En effet, il apporte tous les nutriments nécessaires à leur développement et contient des anticorps qui les protègent de maladies courantes ».
Bienfaits pour la santé des nourrissons: extrait de « Allaitement maternel faits et chiffres »

HAS (Haute Autorité de Santé) :
« L’allaitement maternel favorise la croissance physique et affective de l’enfant, privilégie le lien mère-enfant, renforce l’immunité de l’enfant et réduit les coûts en lait artificiel et en soins ».

 

COMMENT CONCILLIER LE TRAVAIL ET ALLAITEMENT ?

Il est tout à fait possible, avec un peu d’organisation, de soutien et de motivation, de concilier travail et allaitement

 

De nombreuse possibilité sont mis à vos dispositions afin de permettre en votre absence à votre enfant de profiter des bienfaits du lait maternel.

Vous pouvez poursuivre un allaitement exclusif en tirant votre lait qui sera donné à votre bébé pendant que vous travaillez, et lui donner le sein tout le reste du temps où vous êtes ensemble (matin, soir, week- end).

Au moment de votre reprise, il est possible que votre bébé ait besoin de téter plus souvent, y compris la nuit. Il fait le « plein de maman » et c’est sa manière de conserver le contact physique avec vous. Répondre à ce besoin va lui permettre de s’adapter en douceur à cette nouvelle situation et de maintenir votre lactation.

Pour préserver un allaitement exclusif, il n’est pas nécessaire de supprimer des tétées, mais il serait préférable d’introduire un biberon de lait maternel avant l’intégration en structure acceuil . Notamment ce qui permet au père d’avoir une implication dans la relation à l’enfant en donnant le biberon.

 

  • Vous pouvez opter pour l’allaitement partiel en donnant le sein quand vous êtes là et en prévoyant du lait artificiel en votre absence.

Dans tous les cas, si vous pouvez tirer votre lait pendant votre temps de travail, cela préviendra un engorgement et maintiendra votre lactation. Au-delà de 6 mois, la diver- sification compensera certaines tétées  en votre absence.

 

Pour vous préparer, faites des stocks de lait congelé avant votre reprise.

 

 

Le recueil du lait maternel

Avant le recueil, lavez-vous les mains

Installez-vous dans un endroit calme. Utilisez un matériel propre, nettoyé soigneusement après chaque utilisation (rincé à l’eau froi- de puis lavé avec du liquide vaisselle, rincé à l’eau chaude et séché sans l’essuyer).

Si vous ne recueillez pas en une seule fois le volume de lait souhaité, versez le lait collecté à chaque extraction dans un flacon dit « de recueil », puis refroidissez-le et transvasez-le dans le biberon de conservation.

Notez sur le flacon la date et l’heure du premier recueil de lait.
Congelez le lait en petites quantités pour éviter le gaspillage et remplissez les récipients aux trois-quarts.

La conservation et l’administration du lait maternel

Selon les recommandations de l’AFSSA (agence française de sécurité sanitaire des aliments) le lait maternel se conserve :
• 4h dans une pièce à température ambiante : 19-22°
• 48h au réfrigérateur : 0-4°

(Pas dans la porte)
• 4 mois pour un congélateur : -18°
Le lait sera conservé dans des flacons en verre, en plastique ou dans des sachets de congélation.
La décongélation peut se faire soit au réfrigérateur, soit à température ambiante, mais placé au réfrigérateur dès que le liquide est décongelé, soit au bain-marie.

Le lait décongelé est consommé dans les 24h et jamais recongelé.
Que dit la loi ?

Le Code du Travail prévoit de vous libérer une heure par jour pour tirer votre lait ou allaiter votre bébé, jusqu’au premier anniversaire de l’enfant.

 

Comprendre la maladie pieds-mains-bouche
Comprendre la maladie pieds-mains-bouche

La maladie pieds-mains-bouche est une maladie infectieuse bénigne causée par un virus. La maladie atteint principalement les enfants âgés de moins de 10 ans.

Cette maladie virale fort contagieuse se transmet par gouttelettes (salive, sécrétions) ou par contact direct. Beaucoup d’enfants ne tombent pas malades mais sont porteurs du virus et peuvent donc contaminer d’autres enfants. Les adultes peuvent également contracter la maladie, même si la plupart d’entre eux ne présente aucun symptôme ou que la symptomatique est très faible.

(suite…)

Carence en fer chez bébé, risque élévé après l’allaitement

black_mother-480x330Le risque de carence en fer chez le jeune enfant n’est pas nul dans nos pays développés. La période qui suitl’arrêt de l’allaitement est la plus sensible car bébé passe d’un lait renfermant du fer hautement absorbable à un autre contenant du fer nettement moins biodisponible.

Mieux vaut donc choisir judicieusement le lait de suite et surveiller les signes de fatigue et d’anorexie.

(suite…)

Quel mode de garde pour votre bébé ?

Modes de gardeDès la grossesse, cette question est primordiale : qui va garder la première merveille du monde ? Il est essentiel d’y réfléchir longtemps à l’avance car de ce choix, dépendent le bon développement physique, affectif et intellectuel de l’enfant, mais aussi la tranquillité des parents et l’équilibre de la famille. Comment envisager de retravailler si l’on n’est pas certain que son enfant sera entre de bonnes mains ? Récapitulatif des différents modes de garde(suite…)